SEO et copywriting : une union impossible ?

scrabble-lettres-seo-copywriting

Si vous êtes une startup, un e-commerce ou un infopreneur, vous cherchez très certainement à augmenter votre chiffre d’affaires. Mais pour cela, il vous faut obtenir plus de clients et faire plus de ventes. Pour atteindre ces objectifs, vous avez peut-être déjà utilisé des techniques d’écriture persuasive sur vos fiches produits ou landing pages afin de les rendre plus percutantes (D’ailleurs, vous les trouvez plutôt pas mal.). Néanmoins, si vous n’arrivez pas à améliorer le référencement de ces dernières, le trafic de votre site internet et vos conversions resteront en deçà de vos ambitions ! Alors comment faire pour allier trafic optimal et conversions performantes ? Voici 5 étapes pour vous aider à unir SEO et copywriting

Les différences entre la rédaction web SEO et l’écriture persuasive

L’objectif d’une stratégie SEO (référencement naturel) est de vous offrir une bonne visibilité dans les résultats de recherche. Pour cela, le rédacteur web SEO doit écrire de manière à plaire aux robots de Google et aux internautes. Son but ultime ? Vous faire apparaître sur la première page de la SERP (la page de résultats). 

Le copywriting, quant à lui, a pour objectif d’augmenter vos ventes. Pour y arriver, le copywriter va utiliser ses connaissances en persuasion et en psychologie. Mais pas que. Il va également étudier votre avatar, s’imprégner de votre univers et utiliser des structures de rédaction précises. Ainsi, contrairement au rédacteur web qui va plutôt donner de l’information, le copywriter va surtout chercher à convaincre vos prospects de passer à l’action.

5 étapes pour concilier SEO et copywriting

La rédaction web SEO et le copywriting sont deux stratégies différentes. Néanmoins, il n’est pas impossible de les travailler simultanément. Cela demandera juste un peu de gymnastique supplémentaire. Voici cinq étapes pour mixer avec succès SEO et écriture persuasive.

1. Faire une étude de mots-clés

S’il y a bien une chose importante dans la rédaction SEO, ce sont les mots-clés. Ainsi, une des premières étapes à réaliser est de définir les requêtes qui sont les plus recherchées par vos internautes. En utilisant les bons mots-clés, vous augmenterez vos chances d’aboutir à un trafic de qualité. Vous pouvez le faire de manière intuitive avec Google ou utiliser des outils en ligne comme Ubersuggest. Dans tous les cas, essayez toujours de vous mettre à la place de votre prospect pour être le plus pertinent possible.

2. Travailler son champ lexical

Maintenant que vous connaissez vos requêtes de mots-clés, prenez un temps de réflexion pour enrichir votre vocabulaire. En effet, il ne suffit pas de répéter dix fois quelques expressions dans votre page pour être bien référencé. Bien au contraire, car une utilisation excessive de mots-clés pourrait vous pénaliser. En travaillant votre champ lexical, vous allez offrir un texte de meilleure qualité à vos lecteurs et montrer à Google votre maîtrise (expertise même) du sujet.

3. Lier l’étude SEO avec le copywriting

À présent, vous avez une base de vocabulaire bien fournie. Vous allez donc pouvoir démarrer la rédaction de votre texte. Pour cela, reprenez vos structures de copywriting (comme AIDA par exemple) et implémentez l’ensemble des mots et expressions recueillis lors des étapes précédentes. Lors de votre rédaction, pensez également au nombre de mots à atteindre :

– Si vous souhaitez être référencé, un minimum de 300 mots sera nécessaire. 

– Une page de vente pourra aller bien au-delà de 2 000 mots. 

– Pour une page de site web simple, 700 mots sont une bonne moyenne.

4. Structurer son texte avec des balises

Une fois votre page de vente ou landing page rédigée, vous allez devoir la structurer. Comment ? À l’aide des fameuses balises html appelées « H1 », « H2 » ou bien encore « H3 ». Car pour comprendre le contenu de votre page web, les robots de Google scannent minutieusement ces repères. Un texte sans balises ou balisé dans le désordre sera moins mis en avant dans les résultats de recherche. Il est donc primordial que votre page soit correctement balisée pour maximiser vos résultats SEO.

5. Aérer la lecture de sa page web

Les internautes ne lisent pas un texte sur le web de la même manière qu’ils lisent un journal ou un roman. Sur Internet, leur attention est beaucoup plus volatile. Vous devez donc leur faciliter la tache et rendre leur lecture agréable. C’est à nouveau grâce à la structure et aux balises que vous allez y arriver. En effet, un texte bien structuré et aéré avec des titres et sous-titre sera beaucoup plus facile à lire. De plus, cela va améliorer l’expérience utilisateur. Et là encore, si Google voit qu’un utilisateur reste longtemps sur votre e-shop ou que votre contenu lui plaît, il favorisera la visibilité de votre site internet.

 

Ces 5 étapes vous permettront d’associer SEO et copywriting sans difficultés. Si vous souhaitez remonter dans les résultats des SERPS, pensez également à mettre en place un blog optimisé ! Vous avez besoin d’aide pour améliorer votre copywriting ou votre trafic ? Contactez-moi pour en discuter en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *